29 March 2009

Conférence Y.Amano & M.Ancel à Montpellier

conferenceLe 7 Avril prochain à 17h30, se tiendra à la médiathèque centrale E.Zola de Montpellier une conférence réunissant Yoshitaka Amano (Célèbre CharaDesigner, notamment de Final Fantasy) et Michel Ancel (Game Designer reconnu, notamment créateur de Rayman).

La conférence aura pour thème «La créativité au service du Jeu Vidéo».

Le programme :

  • Dédicaces de beaux-livres,

  • Débat entre Y.Amano et M.Ancel sur le concept de «graine créative»,

  • Création de scénarios de jeux vidéo, en interaction avec des propositions du public,

  • Dessins en direct de Y.Amano,

  • Projections de films d'animations et trailers de jeu vidéo.

Avoir un événement de cet envergure en province est réellement exceptionnel et mérite d'être signalé. Par la même signalons qu'une exposition d'œuvres de l'artiste Y.Amano se déroulera au Musée Fabre de Montpellier du 6 au 17 Avril prochain. Plus d'informations sur l'exposition.

L'entrée à l'auditorium est sur invitation (à demander auprès de l'organisateur). L'événement sera retransmit en direct sur écran géant dans le hall de la médiathèque, dont l'entrée sera libre.

Plus d'informations sur le site de l'organisateur.

Exposition de Yoshitaka Amano à Montpellier

affiche_expoPrincipalement connu pour son travail sur la série de jeux vidéo Final Fantasy, le dessinateur Yoshitaka Amano aura 10 estampes et 8 de ses croquis originaux exposés au musée Fabre de Montpellier du 6 au 17 Avril 2009.

Le vernissage de ces œuvres se tiendra le Jeudi 9 Avril à 18h30.

La participation au vernissage se fait sur invitation à réclamer auprès de l'organisateur.

Plus d'informations sur le site de l'organisateur.

25 March 2009

IG Mag, le renouveau de la presse spécialisée ?


Réellement nommé IG (certainement pour In Game), ce magazine qui nous vient de chez Ankama (Dofus, Wakfu) commence à faire de plus en plus de bruit sur la toile.

ig-magazineEn effet, ce n'est pas tous les jours qu'un nouveau challenger se lance dans l'arène de la presse spécialisée. Ce n'est un secret pour personne, il est difficile d'y survivre, peut-être même encore plus durant ces temps de crise. Alors quand un nouveau venu clame fièrement qu'il propose 244 pages sans aucune pub, cela a de quoi laisser pantois.


«C’était mieux avant… »
En plus de cela, ce dernier annonce le retour de la presse écrite par des joueurs pour des joueurs, comme cela se faisait dans les années 90. Plutôt que la presse formalisée de journalistes de notre sombre époque. De quoi attirer l’attention des lecteurs ne trouvant leur bonheur dans aucun canard.
Le look ça compte !
Arborant un format très en vogue : le Mook (magazine + book), il est édité par Ankama Presse (Dofus Mag’) et non pas Ankama Editions (BDs de Maliki et Mutafukaz). Imprimé sur un papier de qualité (Condat Silk 90gr), ce dernier sera un bimestriel.
Une diversité qui peut faire la différence
Au programme, plusieurs articles classés en six catégories :

  • Culture (des dossiers sur divers sujets),

  • People (des portraits et reportages sur des studios),

  • Critiques (pas besoin d’en dire plus),

  • Économie (des articles traitant de la face cachée de l’industrie),

  • Geekzone (des dossiers à tendance Geek),

  • RetroGaming (articles et dossiers sur les temps passés).

On notera donc une volonté du magazine qui cherche à être présent sur plusieurs (tous ?) les fronts. C’est d’ailleurs ce qui en fait un magazine s’adressant autant au consumer (Modern & Retro gamer) mais aussi au professionnel.
La crême de la crême
Ankama a réuni pour cette première issue des rédacteurs de tout horizon. C’est ainsi que nous retrouverons Thierry Falcoz et Julien Pirou, tous deux de la chaîne télévisée Nolife. Mais aussi Nicolas Gavet (ex rédac chef de Consoles +, rédac chef de Pocketgamer), Sébastien Lebourcq (ex Cyberstratège), Yann Bernard (ex Gaming, ex Joypad). Et pour finir Grégoire Hellot (ex Joypad, Gamekult) avec la contribution de Gameblog.
Cette liste n’est pas exhaustive, il y en a surement d’autres. Il semblerait même que ceux-ci seront plus diversifiés pour le second numéro.

Plus sérieusement …
Ce petit nouveau qui arrive sur une scène déjà bien remplit, s’avère être une bonne surprise. En effet, avec une diversité dans les sujets traités, une dimension économique, technique mais aussi joueur en donnant leur compte aux Modern et Retro gamers, le magazine a de quoi satisfaire tout le monde.
De plus, son large panel de rédacteur, lui aussi diversifié, ne peut aller qu’en sa faveur. Toutefois, dans les faits il faut se rappeler que ce n’est pas la quantité qui fait la qualité. Proposer autant de thèmes peut être une lame à double tranchant. Vouloir en donner un peu à tout le monde peut être synonyme de « pas assez ». Mais avoir une cible trop réduite n’est pas vendeur. Nous nous souvenons tous de Game Developer Magazine (Tokkun Studio) qui s’est arrêté là où il a commencé… à la première issue. Mais aussi de RetroGame Mag qui a été contraint de sortir son 4ème numéro en vente limitée sur internet.

Malgré ça, avoir un studio de jeux vidéo –déjà implanté dans d’autres domaines – qui propose un magazine ne peut qu’attirer le regard des professionnels. On ne peut qu’espérer une ligne éditoriale différente de ce qui se fait aujourd’hui.
Enfin, le prix en freinera surement certains : 8,5€. Ne pas avoir de pub ça se paye…
Bonus Stage
Ankama Presse offre gratuitement sur le site officiel du magazine 32 pages disponibles en PDF. Cela donnera un avis aux plus réticents. Vous trouverez sur ce même site le sommaire complet du premier numéro.

Disponible aujourd’hui dans toute bonne presse, le verdict prochainement.